NOUVELLES DU CHILI – 1

LA CISTERNA – SANTIAGO – CHILI

16.01.16
Chèr(e)s ami(e)s,  familles, connaissances, spectateurs, accompagnateurs, chèr(e)s companeros !!! Nous voici enfin en terres chiliennes et pour cela MERCI ! Nous ne vous le dirons jamais assez… C’est bien vous qui nous offrez l’opportunité de mordre à pleines dents un instant de vie extra-ordinaire. Nous n’allons pas se mentir, c’est une grosse claque pour chacun d’entre nous. Vous nous offrez une vie. Nous avons conscience que les mots peuvent paraître forts mais c’est un fait, nous (ré)éduquons nos sens du toucher, du goût, de la vue, de l’ouïe et de l’odorat, (re)mettons en questions nos envies, nos vies, nos doutes, (r)éveillons nos instincts primaires de partages et de collectivité ; bref nous (ré)agissons en l’humanité. 
Depuis notre arrivée nous construisons jour après jour, rencontre après rencontre, effort après effort, une utopie : créer un lieu de Culture(s)s et de Vie(s) autour d’une identité commune, le Jackie Pall Theater Group et son dogme. Le point du dogme le plus étudié cette première semaine a été : faire avec le strict minimum matériel nécessaire. Nous avons été accueillis par des sourires, des regards et des gestes bourrés d’amour, seuls liens de communication planétaire, et autant vous dire que les mots ne sont plus indispensables pour se faire entendre et comprendre. Les larmes sont venues, les convictions ont été revues, et des envies, des volontés et des désirs concrets sont apparus. Pour nous épanouir au plus vite et au mieux, le déblayage de la maison et son jardin a été une priorité. Le jardin. Ahhhhhhhh le jardin. Merveille d’espace de 900 m2. Quel luxe! Mais un luxe rempli de “mierdas” sans nom (paille, bouteilles plastiques, bouteilles en verre, grillage, capot de bagnole, tuyaux en tous genres, cages, carreaux de cuisine, taule ondulée, meubles et bouts de bois divers et variés bourrés de clous, … ). Il nous aura fallu 2 bennes complètes pour nous donner un peu d’oxygène dans cette “messone” et chasser les mauvais esprits.
“La messonne” rouge sang aux murs de terre, chargée d’espoir et d’histoires. Nous avons dû reconfigurer la maison dans son entièreté. Nous découvrons des photos, formulaires, portefeuilles, notes et portraits dans chaque recoins de la bâtisse qui nous est allouée. Nous devons être vigilants et ouverts aux esprits du passé, pour le futur. Nous devons être sur le qui-vive de chaque moment qu’ils nous accordent car l’accueil des morts n’est pas la chose la plus aisée à voir. Mais quelle douceur et délicatesse de leur part envers nous. On vous l’assure. Nous ferons les présentations entre eux et vous d’ici quelques rendez vous. De vivre et dévorer le présent nous demande un investissement physique et mentale sans borne mais nous vous assurons chèr(e)s “vous” qui nous lisez et nous connaissez, que le salaire est immense. Nos coeurs frappent fort à chaque regard, parole ou geste que nous nous adressons. Nous sommes vivants. Voilà ce que nous sommes venus (re)chercher. Et nous vous (re)partagerons et (r)amènerons ce butin.

Le trésor récolté et façonné ici est la richesse de cette aventure. Le théâtre. La musique. Le dessin. Le jeu. Mister Oscar Castro et le Theatre Aleph Chili sont en tournée à Santiago et organisent des représentations dans 9 communes de la région métropolitaine, répétées en 3 jours, avec majoritairement  des acteurs amateurs. A tour de rôle nous participons à ces (re)créations pour donner un coup de pouce en régie lumière, plateau, son et en échange nous avons le droit à un gros coup d’humains.

 Jour après jour nous cherchonsL’amour fait vivre, l’assumer est une bataille sans fin face aux irrépressibles pessimistes de l’Humain….

-> NOUVELLES DU CHILI 2